Développement personnel ou comment apprendre à s'accepter ?


Chers lecteurs !

Depuis quelques temps j'ai commencé un travail de développement personnel, à la suite de plusieurs événements particulièrement difficiles à surmonter, dont je vous parlerai peut-être à une autre occasion. Je vais donc vous faire part de ma propre expérience dans un premier temps.

Je me suis retrouvée à un moment de ma vie où je ressentais une profonde peine et j'avais l'impression que jamais la situation ne s'améliorerait, comme si j'étais un peu perdue et que je ne retrouvais plus ma place dans la société.

Dans cette période, j'accusais le monde entier de me causer ces maux.

Et quand mes proches, du moins ceux à qui je me confiais sans trop me dévoiler non plus, me disaient de continuer à avancer, de me relever, et que tout ça allait s'arranger, il m'arrivait souvent de ne pas prêter attention à leurs conseils et de rester dans mon "malheur".

Cependant, ces derniers n'avaient pas tort dans leurs paroles, puisque à présent, je suis intimement convaincue que les solutions à mes problèmes se trouvaient uniquement en moi et que je suis seule maître de mon bonheur. J'ai mis environ 5 ans à m'en apercevoir.

Dans le cadre de mon travail sur moi-même, j'ai lu plusieurs livres concernant différents sujets en lien avec le développement personnel, et dans cet article je vais donc vous partager une de mes lectures, qui me semble très intéressante et qui m'a ouvert les yeux sur beaucoup de points.

Il s'agit d'un livre écrit par l'auteure Lise Bourbeau, fondatrice de l'école de développement personnel « Ecoute ton corps » située au Québec et créée en 1982.

Elle est à l'origine de l'écriture de nombreux best-seller sur ce thème très vaste.

Dans son ouvrage La Puissance de l'acceptation, l'écrivaine nous invite à remettre en question l'ensemble de nos croyances transmises même avant notre naissance et celles qui s'ancrent au fil de notre existence avec notre éducation et nos expériences vécues. L'objectif étant de s'en libérer progressivement.

Car la majorité de ces croyances nous empêchent d'être qui l'on est réellement. Il s'agit d'un bagage que l'on transporte de générations en générations puisque, nos ancêtres entretiennent ces mêmes certitudes.

L'auteure aborde également la question de l'égo, qui serait à l'origine de nos émotions et part la même occasion de nos réactions, il s'imposerait dans le but de nous protéger, pensant que nous ne sommes pas capables d'affronter les situations par nous-mêmes.

Cet égo s'efforce, la majeure partie du temps à masquer les blessures de nos âmes, sans les soigner.

Ces blessures sont au nombre de cinq et sont plus ou moins profondes suivant les individus, je vous les liste : le rejet, l'humiliation, l'abandon, la trahison et l'injustice.

Je suis persuadée que vous avez déjà ressenti au moins l'une de ces blessures au fond de vous.

Ce livre donne des clés pour prendre conscience de celles-ci et veiller à les panser grâce à plusieurs méthodes applicables dans chaque situation de votre vie.

J'ai retenu aussi une définition de l'égoïsme qui paraît contraire à notre idée mais qui s'avère avoir du sens, d'après Lise Bourbeau, l'égoïsme c'est « vouloir que l'autre écoute nos besoins avant les siens, prendre pour soi au détriment de l'autre, croire que l'autre est responsable de notre bonheur, en ayant beaucoup d'attentes envers lui ».

Ainsi, le fait d'écouter ses propres besoins et de les satisfaire ne fera jamais de vous une personne égoïste. De même, il est important de savoir que vous et vous seul êtes responsable de votre bonheur, votre entourage que cela soit familial ou affectif n'est là que pour vous accompagner dans ce bonheur. N'ayez pas d'attentes envers autrui surtout s'il n'y a pas eu d'entente au préalable. Si une personne qui ne s'est pas engagée à faire ou dire quelque chose, vous ne pouvez en aucun cas lui reprocher.

J'aimerais aborder un autre point du livre concernant la critique au sens large.

Trop souvent, lorsque nous sommes critiqués, que cela soit par un membre de notre famille ou par un inconnu, notre première réaction va être de se vexer, de s'énerver et de répondre de manière agressive. Cependant, nous pourrions très bien réagir de manière différente, en accueillant une critique non pas comme une attaque personnelle mais comme quelque chose qui va nous permettre d'être conscient de l'acceptation qu'il nous reste à faire. Je m'explique, la majeure partie du temps, une critique venant d'une personne nous touche car nous-mêmes nous nous reprochons la même chose, parfois inconsciemment. L'entendre dire procure alors une réaction de l'égo.

Le fait de réfléchir à la critique faite et de l'analyser, va nous amener à comprendre que nous devons accepter cette caractéristique qui nous représente en devenant plus attentif à nos propres critiques envers nous-mêmes. Il s'agit donc de s'accepter tel que l'on est.

Dans un premier temps il est important de s'accepter tel que nous ne voulons pas être avant de devenir ce que nous voulons être.

L'auteure, dans son ouvrage explique ces mécanismes et bien d'autres, à travers des exemples concrets, vous suivrez tout le long le parcours d'une famille dans leur processus d'acceptation.

Et vous découvrirez surtout à quel point leur travail a un effet direct sur leur propre existence mais également sur celle de leur entourage alors même que ces derniers ne suivent pas le même cheminement.

Anais A


89 vues5 commentaires