top of page

Blagnac : Championnats de France de boxe Mi-lourd

Vendredi 3 mars, dans la salle des Ramiers à Blagnac ont eu lieu les championnats de France mi-lourd de boxe anglaise. Les combattants amateurs et professionnels du boxing club Blagnacais sont montés sur le ring



Entre deux rounds d'un combat amateur

Dans le gymnase, il fait sombre. Les lumières sont éteintes pour laisser place à de puissantes couleurs rouges et bleues qui séparent le ring en deux. Les spectateurs arrivent petit à petit pour la première partie de la soirée. Les combats amateurs ne semblent pas totalement captiver le public, peut-être parce que les sportifs sont plus jeunes et moins expérimentés. L’ambiance est calme, cependant, on entend quelques cris et applaudissements dans la salle. Les familles et les amis sont venus soutenir leur combattant. Dehors, nous croisons le perdant du quatrième combat amateur, assis sur un muret, des larmes de déception coulent sur ses joues. « il a perdu à la maison » mais il a déjà connu la défaite auparavant et repart avec le sourire, plus déterminé que jamais. Il est l’exception parmi tous les représentants du club de Blagnac, qui sont tous sortis vainqueur de leur combat. Durant l’entracte de 15 min qui clôture la fin des rencontres amateur, la foule attend avec impatience l’arrivée des premiers boxeurs professionnels.


L’arrivée tant attendue des pros


Avant même le premier combat, la tension monte dans l’assemblée, le Blagnacais Mamar Mahrache est acclamé. Tout le monde le voit déjà gagnant. Il combat contre Milan Delio. Dans le public, chacun y va de son commentaire « allez Mamar », « garde la distance » l’adversaire étant plus performant au corps à corps. Le combat est intense, les coups s'enchaînent, Mamar domine jusqu’à la dernière reprise. Le dernier round est plus difficile pour le toulousain, qui remporte malgré tout le combat « Je suis très content de cette victoire, le combat n’était pas facile ».

22h30, seul combat féminin de la soirée Odélia Ben Ephraim et Tijana Draskovic se fusillent du regard prêtes à en découdre. Odélia, la Blagnacaise est plus offensive et cela paie, elle remporte le combat.


Marlon Brun sacré champion de France professionnel


Les deux prétendants au titre de champion de France : Cyrille Joly à gauche et Marlon Brun à droite

Un peu avant minuit, chacun dans leurs vestiaires, les coachs donnent les derniers conseils et motivent les prétendants au titre. Une haie d’honneur attend Marlon, à son arrivée la foule se lève et la salle est éclairée par les flashs des téléphones du public. Tout y est, les proches, les supporters et la musique. Après une démonstration sur le tapis rouge menant au ring, Marlon Brun se hisse entre les cordes sous les yeux de son adversaire Cyrille Joly. Les premiers rounds sont équilibrés entre les deux combattants. Ils sont déterminés, mais Marlon prend vite le dessus suite à une blessure à l’épaule droite de Cyrille à la quatrième reprise. L’avantage se concrétise et « L’voyageur » sort vainqueur de ce combat sous les acclamations du public, après avoir combattu dix rounds. Marlon Brun est pour la première fois champion de boxe professionnelle. Porté par son coach, le sourire aux lèvres, cette victoire, il ne l’a pas volée. C'est tout un club qu’il a rendu fier par sa performance. Il enchaîne les photos avec le public. Après les derniers flashs, tout le monde quitte la salle, et le calme revient après une tempête de joie.


Anaïs Auzanneau et Charlotte Boutefeu


16 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page